Citation à méditer
« Quand la vie te donne une centaine de raisons de pleurer, montre-lui que tu en as mille de sourires. » Johnny Depp, acteur américain

Viviers-sur-Artaut

Sup. 604 ha. Alt. 320 m. Pop. 112 h.

Le premier seigneur certain est Erard II de Chacenay en 1205, il y avait fours et pressoirs banaux.

Au XVIIe siècle, le village est le seul du comté de Bar qui eut encore des familles de protestants, en 1698, trois familles émigraient et il restait six familles au village, les dernières durent abjurer.

En 1789, le village dépendait de l’intendance et de la généralité de Dijon, de l’élection et du bailliage de Bar-sur-Seine.

En 1117, Pascal II confirma la possession de l’église de Chervey et de sa succursale de Viviers à Montiéramey.

L’abbaye de Montiéramey possédait aussi une chapelle Saint-Victor en 1177.

Il se trouvait un prieuré, le Prieuré st-Gengoul, à trois-quarts de lieue qui dépendait de l’abbaye de Montiéramey, le prieur en était le seigneur de Viviers. Il aurait été formé à partir d’une cella appartenant à Molesme en 1085 et était mentionné comme prieuré en 1178.


L’Eglise est du 12°,15° et16° siècle.

Panorama. Vallée de l’Artaut.

Fête patronale et communale : 8 mai