Landreville

Sup. 1420 ha. Alt. 175 m. Pop. 565 h.

Histoire

Le nom doit être un dérivé, d’origine franque, du prénom Landri. Issu du germain  » land  » et  » rik « , il signifie  » terre puissante « .

Landericus ou Saint-Landry fut évêque de Paris au VIIe siècle et fut le fondateur de l’Hôtel-Dieu. Il est connu pour sa charité. Il n’hésita pas à vendre ses meubles et des objets sacrés pour venir en aide aux miséreux lors d’une famine. Landry est un prénom rare, il est plus courant en tant que patronyme. Il est un peu plus attribué depuis les années 1960, mais il reste encore anecdotique.

L‘église était succursale de Loches. Godefroi, évêque de Langres, la donna en 1152 à Montiéramey.

Au 17e, Landreville fut le siège d’un temple protestant qui fut démoli, semble-t-il, en 1678. Landreville fut Chef-lieu de canton pendant la Révolution.

A une date indéterminée, Béline aurait été assassinée par le seigneur de Landreville, auquel elle aurait refusé de céder.

Curiosités

  • Hache en silex.
  • Monnaies gauloises.
  • Substructions et sépultures romaines.
  • Four à pain.
  • Nécropole, avec un important mobilier, de l'époque franque.
  • Maisons viticoles.
  • Eglise 12e/16e : peinture murale* 1519 (C), retable sculpté de Bourchardon (C) 1716.
  • Chapelle Ste-Béline, sur l’emplacement présumé de sa maison ou de son martyre.
  • Calvaire et statue de ste Béline 1924.
    Site de la chapelle Ste-Béline.

Activités

Bois.
Vallées de l’Ource et de l`Artaut. Source.
« Maison pour tous ››.