Citation à méditer
"Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce que l'on possède." Saint Augustin

Thieffrain

Sup. 736 ha. Alt. 179 m. Pop. 151 h.

Thieffrain est un petit village perdu dans la campagne de la Champagne dans le Grand-Est.

L’Antiquité

Dans les archives, des traces de vie des Gaulois sur le finage de Thieffrain ont été découvertes. L’on a aussi trouvé une monnaie de Dioclétien, empereur romain (284-305) et une monnaie gauloise (le potin).

L’église de Thieffrain était succursale de celle de Beurey. Le fief relevait de Vendeuvre. Pendant la guerre de Cent ans, Thieffrain fut occupé par les Anglo-Navarrais jusqu’au traité de Brétigny (1360).

De nos jours on y a fait des trouvailles gallo-romaines.

Pendant le Moyen Âge

En 451 se produit la dernière grande invasion des barbares, ce sera les Huns.

En 511 : cette époque de troubles et de cruautés est celle où apparaît pour la première fois le nom de Champagne : DUCATUS CAMPANIAE : Duché de Champagne.

En 889 : les Normands prennent Troyes. Leurs exactions dans la région se poursuivent pendant vingt ans.

En 954 : des hordes venues de Hongrie saccagent et pillent à leur tour la région troyenne.

1104, 1125, 1148, 1179, 1201 : c’est le temps des Croisades. C’est à cette époque que l’on trouve trace de la construction de l’église de Thieffrain.

Pendant la guerre de Cent Ans, Thieffrain fut occupée par les Anglo-navarrais de 1359 jusqu’au traité de Brétigny (8 mai 1360).

En 1559 le seigneur de Thieffrain se mit en tête d’une troupe et livra une bataille entre Beurey et Thieffrain. Ce combat eut pour résultat l’incendie du village, y compris le château de son seigneur, qui se trouvait dans un pré appelé la Motte situé entre la Boderonne et le ru, à l’ouest du quartier haut du pays. Mon Seigneur, sincèrement, pourquoi vous êtes-vous levé ce matin là ? Il y a des jours où « ça veut pas »…

Époque moderne

Puis ne retenons que les grands évènement :

Dès 1603 le château échoit à Louise de Rochechouart, dame de Thiffrain. A sa mort, l’héritage des Dinteville fut alors dispersé par des ventes faites à divers particuliers. De ce fait, on ne sait qui devint acquéreur de Thieffrain. En 1622, un potier de terre Nicolas Mathieu, demeure à Thiffrain. De lui on saura qu’en 1631, il semblerait que la terre de Thiffrain appartienne à Claude de Dinteville, seigneur de Mesnil-Sellières et en partie de Bouranton, capitaine de cent hommes de pied lors de son mariage avec Antoinette de Marguenat. Le chevalier de Zeddes – 1704-1705, Abraham de Menisson – 1759, Odard Louis Angenoust, Seigneur de Bailly et de Villechetif – Jean-Baptiste Angenoust, seigneur des dits lieux. Etc … A Thieffrain, on note au passage, un premier vicaire en 1553, les autres en 1730 et au cours des années suivantes.

En 1789, Thieffrain dépendait de l’intendance et de la généralité de Châlons, élection de Bar-sur-Aube, et du bailliage de Troyes.


Au XIXe siècle

Le Bulletin des lois note : « Le certificat d’addition dont la demande a été déposée, le 21 janvier 1853, au secrétariat de la préfecture du département de l’Aube, par le sieur Maître (Joseph), à Thieffrain, et se rattachant au brevet d’invention de quinze ans pris, le 15 avril 1850, pour un mode de fabrication de tuiles.»

L’église, du 12°/ 16°, comme très souvent de l’extérieur ne présente pas de grands intérêt. Mais si vous vous attardez alors vous serez récompensés en y découvrirant ce qu’elle renferme :

de belles statues* 14°/ 16° (C), un bahut 16° (C) et un vitrail 16° de l`arbre de Jessé 16° (C). A voir aussi sur la cloche de 1553 (C). Mais surtout ne ratez pas la toile du Christ et Sainte Véronique (école flamande 16° (C),

Pendant la Renaissance l’église de Thieffrain est agrandie.

Activités:

Vallée de la Boderonne. Céréales, maïs. Elevage.

Fabrique de matériel agricole.

Activités Culturelles :

Fête communale : le 17/8 ou le dimanche d’après

Groupe folklorique champenois, Les « oseries ››.