Tout savoir sur la bouteille de champagne et son bouchon

Une bouteille de champagne pèse traditionnellement 900g contre moins de 500g pour toutes les autres bouteilles de vin (Bordeaux, Bourgogne…). Ce poids qui a un impact sur les rejets de CO2 de la région de Champagne : les seules opérations d’emballage et d’expédition des bouteilles représentent 30 % des émissions totales de la région.

Des efforts ont été réalisés par les fabricants de verre pour réduire le poids des bouteilles de champagne, qui était de 1,2 kg au début du XXe siècle. Début 2011 le CIVC a donné des conclusions favorables à l’utilisation, dès 2011, de bouteilles de champagne plus légères de 60 grammes.

La Bourguignonne : c’est la bouteille française par excellence, nous avons d’ailleurs tendance à mettre traditionnellement tous les chardonnays du monde dans ce genre de bouteille, au col fin, aux épaules basses, au fût large et court, et au fond bien piqué !


La Champenoise : une forme qui rappelle trait pour trait la bourguignonne, c’est par son poids qu’elle se différencie, beaucoup plus lourde que n’importe quelle autre bouteille.

La production et la commercialisation d’une seule bouteille de champagne généraient 2,5 kg équivalent CO2, à cause de son emballage mais aussi de la culture de la vigne et de la fabrication du vin effervescent. Pour résister à la pression exercée par le gaz la bouteille de champagne est la plus lourde.

La bouteille de champagne est lourde. Son poids, qui est la rançon de sa solidité, est de 900 g, soit 1,650 kg lorsqu’elle est pleine. La champenoise est normalement translucide et de couleur vert foncé, avec une forme qui lui est propre et qui est universellement cornue.

A la partie supérieure du goulot, d’une largeur intérieure de 17,5 mm et extérieure de 30 mm, se trouve

  • la bague, qui fournit un appui au système de fixation du bouchon.
  • L’épaulement a une courbe peu prononcée, sans renflement, ce qui facilite le glissement du dépôt lors du remuage et assure une bonne résistance à la pression interne.
  • Le fût, d’une largeur de 88,4 mm, cylindrique, se termine par le jable, partie très épaisse sur laquelle repose la bouteille.
  • Le fond comporte une cavité conique, la piqûre, d’une profondeur de 30 mm.
  • La piqûre existe depuis l’origine de la bouteille de champagne et les raisons pour lesquelles elle a été imaginée sont obscures.

La plus vraisemblable, selon les verriers, est qu’elle permettait l’ajustement de la capacité en fabrication manuelle, tout en donnant au fond une meilleure résistance mécanique à la pression. La piqûre permettant d’empiler les bouteilles tête en bas, on peut également penser qu’elle aurait été conçue dans ce but. On se demande enfin si cette forme n’aurait pas été choisie pour permettre d’emboîter la bouteille sur un cône pour – la maintenir pendant le travail de finition faisant suite au soufflage.

Bottle With Champagne Explosion On White

On verra qu’il existe pour les cuvées spéciales des bouteilles qui se démarquent de la champenoise par la couleur et la forme, et même par la nature du verre.

Appellations des contenances des bouteilles

  • Demi : 0.375 L
  • Bouteille : 0.75 L
  • Magnum : 1.5 L (2 bouteilles )
  • Jéroboam : 3 L (4 bouteilles )
  • Rehoboam : 4.5 L (6 bouteilles )
  • Mathusalem : 6 L (8 bouteilles )
  • Salmanazar : 9 L (12 bouteilles )
  • Balthazar : 12 L ( 16 bouteilles )
  • Nabuchodonosor : 15 L (20 bouteilles )

Comment sabrer le champagne ?

Comment sabrer le champagne quand on n’a pas de sabre ? Pourquoi pas avec un verre à vin ? Le secret ? Une bouteille bien froide et un peu de savoir faire… À vous de jouer maintenant !

Un autre exemple si vous hésitez encore ?

Lors d’une soirée organisée par la maison de champagne Mumm près de la place de l’étoile à Paris, un maître sabreur présente l’art de sabrer le champagne ! Voici, en vidéo, comment sabrer le champagne..

Le bouchon de champagne

Le rôle du bouchon est absolument primordial, car il est le gardien de la qualité du vin. Le bouchage doit être aisé et régulier afin d’assurer une étanchéité parfaite. Le débouchage doit se faire sans effort, mais avec tout de même une certaine retenue. Le bouchon une fois sorti du goulot doit prendre la forme d’un champignon. Afin de retrouver toutes ces qualités, les Maisons de champagne utilisent le liège comme unique matériau pour la constitution de ces bouchons. Le bouchon de liège n’est donc pas obligatoire mais il est toujours utilisé en Champagne sauf pour certains petits quarts.

Le muselet est constitué d’une « cage » métallique en fil de fer et d’une plaque en métal portant le nom du producteur. Posée sur le bouchon, la plaque est serrée autour de celui-ci, pour empêcher qu’il ne saute sous l’effet de la pression. Les plaques souvent décorées servent ainsi l’image de marque des Maisons et protègent le bouchon du muselet.


Le muselet est distribué et posé automatiquement par une machine pneumatique, la « museleteuse ».

Sources :

Nous vous proposons également cette petite vidéo réalisée par le Comité Champagne avec le partenariat de la chaîne troyenne Canal 32.

tourisme-champagne-ardenne.com
https://www.tourisme-champagne-ardenne.com/decouvrir/deguster-du-champagne/les-secrets-du-champagne/la-fabrication-du-champagne

bouchons-lefevre.fr
http://bouchons-lefevre.fr/fabrication-du-liege/

secouchermoinsbete.fr
http://secouchermoinsbete.fr/50733-un-bouchon-de-champagne-est-a-l-origine-en-forme-de-cylindre

la-champagnerie.com
https://www.la-champagnerie.com/les-differentes-bouteilles-de-champagne.htm

maisons-champagne.com
https://maisons-champagne.com/fr/encyclopedies/histoire-du-champagne/deuxieme-partie-connaissance-du-champagne/chapitre-11-l-elaboration-du-champagne/article/les-bouteilles

blogduchampagne.fr
http://www.blogduchampagne.fr/category/les-etapes-du-champagne/

maisons-champagne.com
https://maisons-champagne.com/fr/appellation/elaboration-les-etapes/des-annees-apres-pretes-a-etre-expediees/article/bouchage-et-museletage