Avalleur

L’Histoire des Templiers

Elle commence en terre sainte après la prise de Jérusalem par les croisés. Venant l’occident le flot de pèlerins afflue, mais leur sécurité est menacée. Hugues de Payns (né à Payns près de Troyes) vit en Palestine avec un petit groupe d’une dizaine de chevaliers.

Afin de protéger les pèlerins qui se rendent à Jérusalem Hugues de Payns va créer une milice appelée Les Pauvres Chevaliers du Christ qui seront à la fois moines et guerriers. Avec la permission du roi de Jérusalem, leur quartier général sera établit tout proche des ruines du temple de Salomon. Les Pauvres Chevaliers du Christ seront rebaptisés Les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. Par la suite et pour faire court on les appellera : les Chevalier du Temple pour devenir finalement et plus simplement les Templiers. L’ordre est officialisé par Saint Bernard de Clairvaux lors du concile de Troyes en 1128.

Pour en savoir plus sur les origines de l’Ordre des Templiers , rendez-vous sur la page consacrée au département de l’AUBE, le berceau des Templiers (elle sera très bientôt disponible ici).

C’est à partir de cette date que les dons, affluant de partout, vont permettre aux Templier de construire à Avalleur , des terres qu’ils possedaient avant 1142, une commanderie qui sera attestée en 1172 . C’est l’une des commanderies les plus anciennes et des mieux conservées de la région . La commanderie est fondée au profit de l’Ordre du Temple vers 1167, par les dons effectués par le comte Manassès de Bar, Puis les dons seront de plus en plus conséquants : En 1173, dons de Milon d’Avalleur, en 1174, don de l’usage du moulin de Besaces, par Étienne de Besaces, en 1204, dons des seigneurs locaux concernant des terres à Essoyes.

D’autres dons sont faits en 1205, 1207, 1213 par Haymon aux frères de la commanderie, et 1219 par le seigneur de Rochefort et par Milon d’Autricourt. Le dernier templier de cette commanderie fut Chrestien de Bissey. La commanderie d’Avalleur est supposée être une des plus riches commanderies de l’Ordre. Au XIIIe siècle, son expansion concerne une dizaine de villages ; ses possessions s’étendent jusqu’aux portes de Troyes.

Par ailleurs, les donations devenant de plus en plus nombreuses et importantes, les commanderies se multiplieront en occident.

Lors de la dissolution de l’Ordre du Temple en 1312, la commanderie revient à l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Le 8 février 1520 Avalleur s’agrandit par association avec la commanderie de Thors au nord-est de bar-sur-Aube.

A la Révolution, la commanderie devient  » bien national  » et passe aux mains d’exploitants agricoles. Dans le corps de logis, deux tours et la bergerie seront détruites et les bâtiments de la ferme seront remaniés au XIXe siècle.

Aujourd’hui, malheureusement, la commanderie est inaccessible pour le grand public depuis la restauration du logis. Mais le Département de l’Aube propose à ses internautes une visite virtuelle à 360° des lieux.

Pour faire la visite virtuelle à 360° des lieux cliquez sur le lien ci-dessous

http://www.vir360.fr/commanderie-templiere/avaleur-360.html

Enfin, pour en savoir plus sur la commanderie d’Avalleur, nous vous proposons quelques liens ci-après :

http://www.aube-templiers-2012.fr/398-avalleur.htm

http://www.archives-aube.fr/a/872/visite-virtuelle-de-la-commanderie-templiere-d-avalleur/