Balnot-sur-Laignes

Située dans le département de l’Aube et la région du Grand Est (anciennement Région Champagne-Ardenne), proche du parc naturel régional de la Forêt d’Orient, entourée par les communes de Gyé-sur-Seine, Les Riceys et Avirey-Lingey et située à 180 mètres d’altitude, Balnot-Sur-Laignes s’étend sur 10,1 km² et compte 154 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004. Avec une densité de 15,2 habitants par km², Balnot-sur-Laignes a subi une forte baisse de 14,3% de sa population par rapport à 1999.

Quizz pour briller en société : comment s’appellent les habitants de
Balnot-Sur-Laignes ? Ça ne s’invente pas ! Ils sont appelés les Balnotiers et les Balnotières.

La Rivière La Laignes est le principal cours d’eau qui traverse la commune de Balnot-sur-Laignes qui fait partie de la Communauté de communes du Barséquanais en Champagne.

Histoire :

La présence est attesté depuis l’époque gallo-romaine par la découvert d’une villa avec sa piscine, un cimetière sur la côte de Vaux ainsi qu’un cercueil mérovingien actuellement au Musée Saint-Loup. La seigneurie dépendait des comtes de Bar-sur-Seine avant le XIIe siècle et eut beaucoup à souffrir des guerres, à tel-point qu’il est qualifié de comme inhabitable et qu’aucune taxe ne put y être prélevée.

En 1789, le village dépendait de l’intendance et de la généralité de Dijon, de la recette et du bailliage de Bar-sur-Aube. Au cours de la Révolution française, la commune, alors nommée Balnot-le-Châtel ou Balnot-le-Croc, changea son nom en Balnot-sur-Laigne ; l’ajout du « S » à Laignes est moderne.

Curiosités :

  • Vestiges d’une villa gallo-romaine
  • Eglise 12e/16e
  • Chapelle ruinée Saint Firmin

Activités :

  • Vignes de Champagne AOC
  • Coq au vin
  • Fête patronale 1er dimanche de septembre