Celles-sur-Ource

Celles-sur-Ource, petit village français, situé dans le département de l’Aube et la région du Grand Est (anciennement Région Champagne-Ardenne), proche du parc naturel régional de la Forêt d’Orient, est une des communes de la Côte des Bar et fait partie de la Communauté de communes du Barséquanais en Champagne. Elle s’étend sur 9,6 km² et compte 504 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 52,6 habitants par km², Celles-sur-Ource a connu une nette hausse de 10,8% de sa population par rapport à 1999.

Entourée par les communes de Buxeuil, Merrey-sur-Arce et Polisot, Celles-sur-Ource est située à 5 km au sud-est de Bar-sur-Seine la plus grande ville à proximité.

Le cadastre de 1831 cite au territoire de la commune : Bois-du-roi, Bouverie, Bruyant, Creux-d’enfer, Fontaine-des-Corps, Granges, Huguenot, Mores, le Moulin du bas et celui du haut, Presle, Sainte-Marie, Val-Denré, Villenesse et Vivier.

Pour briller en société, faîtes deviner comment s’appellent les habitants de Celle-Sur-Ource. Réponse : Ses habitants sont appelés les Quenetons et les Quenetonnes.

L’adjonction de sur-Ource a été autorisé par un décret du 30 janvier 1897.

Histoire

S’il y avait plusieurs seigneurs à Celles, la seigneurie fut l’entière possession de l’abbaye de Molesme en 1250 par des dons. En 1238 il y avait comme biens communaux de vaines pâtures à Mores et Villenesse. En 1547, en plus du moulin déjà existant fut créé un moulin à papier.

En 1663 un incendie détruisait les cinq maisons des principaux habitants du village.

L’église de Celle-Sur-Ource était succursale de Merrey. L’abbaye cistérienne de Mores y fut fondée par Saint-Bernard

En 1789 Celles-sur-Ource dépendait :

  • du Bailliage de Troyes et du bailliage secondaire de Rumilly-les-Vaudès pour la part seigneuriale du roy qui avait sur place un prévôt.
  • de l’intendance et de la généralité de Dijon, de la recette de Bar-sur-Seine pour la part de l’abbaye de Molesme.

A Villenesse (ou encore Villenosse), un ancien village roche de Celles-Sur-Ource, aujourd’hui disparu, un cimetière fut découvert entre l’Ource et le finage de Landreville. Une famille féodale du XIe siècle portait ce nom et Hildierius de Villenesse donnait au XIIe siècle ce qu’il possédaie à Grancey-sur-Ource à l’abbaye de Molesme. À la fin du XIe siècle, Othon de RIcey, vendait ce qu’il possédait de la seigneurie de Villenesse et ce qu’il possédait du bénéfice curial de Vertault à la susnommé abbaye. Son frère Robert donnait lui, quelques années après, sa part de Villenesse et sa dîme de Vertault à Molesme.

L’église de Villenesse était paroissiale et Eugène III confirmait sa possession par Molesme. Manasses, comte de Bar-sur-Seine, donnait ce qu’il possédait en villa de Villenese et infra parrochiatum ejustem ville à l’abbaye de Mores en 1165.

En 1210 Philippe de Plancy, ainsi qu’Agnès de Bar-sur-Seine son épouse et leur fils Milon, firent don aux moines de Mores des droits de pâturage à Landreveille, Loches et Villenesse.

Curiosités

Au nord de l’Ource fut trouvé un cimetière antique.

Voie et substructions romaines

Nécroploe de l’époque franque

Eglise du 16e

  • fragments de vitraux du 16e (C)

Activités

Vignes AOC de Champagne

Fêtes communale le 22 juillet ; artisanat ; groupes folkloriques « Lou Vau Champeignat

Aérodrome civil à usage restreint