Château du comte de Champagne

La CHAMPAGNE : Ancienne province de l’est de la France limitée au nord par les Flandres, à l’est par le Grand-Duché de Luxembourg, au sud par la Bourgogne et à l’ouest par l’Ile-de-France. Capitale historique : Troyes (capitale administrative : Châlons en Champagne).

Origine du nom de la Champagne : vient du latin campania pour plat pays. Le terme s’oppose au terme « montagne ». La province doit son nom aux grandes plaines qui la compose. Le nom de Champagne apparaît pour la première fois en 1065, avec Thibaud de Blois qui se titre « comte de Champagne ».

Histoire de la Champagne : A la mort de Clovis, la Champagne fait partie du royaume d’Austrasie et c’est sous le règne de Sigebert, vers 570, que l’on voit paraître le premier duc de Champagne, Loup, qui perdit son duché à la mort de la reine Brunehaut. La Champagne ne fut un duché que jusque vers l’an 700. Elle ne fut ensuite qu’un comté qui échut à Herbert de Vermandois en 923, par son mariage avec la petite-fille de Robert-le-Fort. Vers 1020, Eudes II, comte de Blois, reçut en partage le comté de Champagne. En 1284, Jeanne de Navarre apporta en dot la Champagne à son époux, Philippe-le-Bel, roi de France.

Depuis ce temps, la Champagne ne fut plus séparée de la Couronne de France et sa réunion officielle fut prononcée en 1361. Sous administration royale elle formait un des douze grands gouvernements et renfermait dix baillages.

Armoiries de la Champagne : d’azur à la bande d’argent, accompagnée de deux cotices potencées et contre-potencées d’or. Les treize potences représentent les treize prévôtés de la Champagne.

Le drapeau de la Champagne : ce sont les armes du comté, mises en bannière et étendues sur toute l’étoffe.

Devise de la Champagne : Passavant. La devise des comtes de Champagne est parfois personnalisée par l’ajout du nom du comte en titre.

Liens et sources :

  • Jacques Meurgey, Notice Historique sur les Blasons.
  • Larousse Grand Dictionnaire Encyclopédique.

Si vous le cherchez vous serez en partie déçus : le château du comte de Champagne n’est plus, enfin, presque plus. En effet, on peut toujours voir les vestiges de ce château fort médiéval qui fût détruit à la fin du XVIe siècle. La tour de l’Horloge qui surplombe la ville n’est autre qu’une des sept tours du château du comte de Champagne où vécu Jeanne de Navarre, future Reine de France. Mais n’allons pas trop vite, nous y reviendrons.

Son importance tenait à sa situation sur la frontière entre la Champagne (comté vassal du roi de France) et la Bourgogne (duché alliée aux Anglais pendant la guerre de Cent Ans). À cette même époque le château de Bar-sur-Seine était considéré comme le plus important de Bourgogne.

Le château au XVIIe siècle (en ruines aujourd’hui) surplombant la ville est décrit comme un triangle isocèle et comprend sept tours, dont celle de l’horloge. Une première motte féodale est renforcée par Milon IV et agrandi le château qui épouse le promontoire triangulaire. Une cour basse le prolonge vers le sud sur un plan carré. La salle basse du château, dite salle des gardes, est voûtée d’ogives. C’est peut-être la chambre aux écuyers située au pied du donjon mentionnée dans des comptes pour des dépenses de réparation en 1424.

L’ancien château de Bar-sur-Seine (inscrit MH11), gravement endommagé au cours des guerres de religions, fût détruit par les habitants sur ordonnance de Louis XIII .

Restes du château comtal* 12e (Anciens Comtes de Bar-sur-Seine Champagne) : salle des gardes et tour de l’Horloge.

135 et 165

Ce sont les nombres de marches à gravir pour atteindre les deux points de vues intéressants sur le site du vieux château.

135 est ne nombre de marches qui donnent accès à la Tour de l’Horloge

165 est ne nombre de marche qui mènent au sommet de la motte qui est le point le plus haut pour observer la ville de Ba-Sur-Seine

Un chemin à flanc de coteau mène à la tour de l’Horloge, vestige du château médiéval. L’horloge publique a été installée dans une tour ruinée, seul reste de l’ancien château.

Où sont les pierres du château ? Partez à leur recherche dans les rues et ruelles de Bar-Sur-Seine et si vous êtes observateur vous en trouverez bon nombre dans les maisons ou parfois certaines granges…

Partez à leur recherche et soyez très attentifs….