Le coin des amateurs de « bons vins ».

Dans les civilisations antiques du Proche-Orient ancien, la boisson principale était la bière, consommée quotidiennement de par sa facilité de fabrication : préparée le matin, elle était bue dans la journée.

L’élaboration du vin exigeait une plus grande maîtrise, sa technologie se diffusa plus lentement dans le monde grec puis dans le monde gaulois. Ainsi, les Gaulois consommèrent de l’hydromel et surtout de la bière avant d’importer du vin, puis de l’exporter et de devenir, sous l’Empire romain, d’excellents viticulteurs

Le site vin-vigne.com nous apprend que le vignoble français produit 3240 vins différents sur 80 départements et 16 grands vignobles sur une superficie totale des régions viticoles de 835 805 hectares classés en AOC-AOP, IGP et vin de table français.

Le site nous donne la liste de ces 16 vignobles français. Cliquez sur les liens pour découvrir ce qui fait la spécificité de chacun d’eux à travers leurs terroirs, cépages, histoires et cartes des vins interactives…

 Alsace
Bordeaux
Beaujolais
Bourgogne
Bugey
Champagne
Corse
Jura
Languedoc
Lorraine
Loire
Provence
Roussillon
Rhône
Savoie
Sud-Ouest

En savoir plus cliquez sur ce lien vin-vigne.com car ce site, très complet, vous en apprendra bien plus que vous ne le pensez ! Vous serez incollable lors de vos soirées entre amis.

WIKIPEDIA est aussi d’un grand secours quand on sait ce qu’on cherche et comment le trouver ! Voici une page très complète que nous vous proposons de consulter. Prenez le temps de l’étudier car là (Bruni ? Heu pardon on s’égare là…)… car là, disions-nous, une foule de renseignements vous attend : https://fr.wikipedia.org/wiki/Viticulture_en_France ; Vous saurez tout sur les nombreux vignobles,sur les Vignobles produisant au moins une AOC, les Appellations, les Cépages blancs, les Cépages noirs, et autres Cépages les plus courants, les Cépages de cuve et les Cépages de table…

Prenons quelques minutes pour se pencher sur ces signes officiels que sont les AOC, AOP, IGP, STG… Comment s’y retrouver?

AOC : Les Appellations d’origine contrôlée (AOC) désignent des produits bruts dont toutes les étapes de fabrication, de production et de transformation sont concentrées dans la même zone géographique. Exemple : le beurre et crème de Bresse pour les AOC.

AOP : Les Appellations d’origine protégée (AOP) sont l’équivalent européen des AOC. « Une fois que la France reconnaît l’AOC, le produit part directement se faire enregistrer à la Commission européenne en vue d’obtenir cette distinction ». Une étape importante puisque ce signe permet de protéger le nom du produit dans toute l’Union européenne.

IGP : De son côté, l’Indication Géographique Protégée (IGP), qui est également un signe européen, concerne 75 vins en France. Il s’agit des anciens vins de pays. Une centaine de produits agro-alimentaires comme la farine de blé noir bretonne, la moutarde de Bourgogne, la tomme de Savoie, ou le pruneau d’Agen sont aussi protégés par ce signe, le sel de Guérande pour les IGP,

STG : La Spécialité traditionnelle garantie (STG) désigne une recette. En France, aucun produit ne détient cette appellation. « A l’instar de l’AOP et de l’IGP, la STG a été créée en 1992.

Qu’est-ce qu’un vin de table ?

Cette mention n’a aujourd’hui plus aucune existence légale. A la différence des vins d’appellation d’origine, les vins autrefois appelés vins de table résultent du coupage de vins de différentes aires de production. Pour cette raison, aucune mention géographique ne figure sur leur étiquette. Leur titre alcoométrique oscille entre 8,5 et 15% vol. Commercialisés sous différentes marques, les vins de table peuvent aujourd’hui revendiquer cépages et millésimes sur l’étiquette. Les noms de « château » ou « domaine », leur sont en revanche interdits. Désormais le vin de table s’appelle « Vin de France » si celui-ci est élaboré avec des vins issus des différents vignobles français, ou « Vin de la communauté Européenne » s’il s’agit d’un assemblage de vins produits dans au moins deux pays européens. Pour en savoir plus : https://avis-vin.lefigaro.fr/

En langage juridique, les vins français sont désignés sous le nom d’appellations viticoles. Cela signifie que la production et la commercialisation des vins sont soumises aux droits français et européen si les producteurs veulent bénéficier des labels AOC-AOP ou IGP. Toutes les conditions d’élaborations des vins, ainsi que les aires géographiques délimitées, sont consignées dans un cahier des charges qui est homologué par décret du ministère de l’agriculture de la République française, et par la Commission Européenne. Tout est contrôlé avec minutie : les caractéristiques géologiques, les facteurs naturels et humains… Il est important de préciser qu’avant l’achat par le consommateur d’une bouteille de vin AOC ou IGP celle-ci a été soumise à des analyses chimiques et organoleptiques par une commission de contrôle mandatée par l’INAO. Cela afin de garantir l’origine et la nature du vin acheté par les consommateurs.

En savoir plus:  http://www.vin-vigne.com/appellation/ ou sur https://www.aprosela-odg.fr/igp/

Ou téléchargez ce PDF très bien fait :