Citation à méditer
" Le succès n’est pas final. L’échec n’est pas fatal. C’est le courage de continuer qui compte. " Winston Churchill

Parlons champenois

https://memoiredevillevenard.fr/WordPress3/wp-content/uploads/2012/04/a-cabidos.pdf


Téléchargez les PARLERS CHAMPENOIS , un mini guide (fichier PDF)

pour un classement thématique du vocabulaire des anciens parlers de Champagne (Aube – Marne – Haute-Marne) par Jean Daunay

A cabido, à cabidos : Sur le dos de quelqu’un. Porter un enfant à cabidos.A cabido, à cabidos : Sur le dos de quelqu’un. Porter un enfant à cabidos.


Affutiaux, Futiaux: Les vêtements. Habits usagés


Argannier, arcannier: Personne gauche, maladroite. Mauvais ouvrier


Altopier: Mauvais ouvrier


S’accouver: S’accroupir


Anhotter, ahotter: Être embourbé, empêché d’avancer


Une attelée: Durée de travail dans la journée.


Avoindre, aveindre: Attrapper un objet, atteindre en faisant un effort


Avoinée: une raclée, une volée de coups, mettre une avoinée



Avoéner: nourrir à profusion. Donner de l’avoine aux chevaux (est-ce un autre mot que le précédent? L’idée d’une grande quantité de coups ou de nourriture))


Avoir les bloquets: Avoir des courbatures, des crampes


Bâche: Serpillière (la loque aux confins des Ardennes. En Suisse, vaudois: panosse)


Badrée: Pâtes à gaufres, à crêpes. Grande quantité de mélange, éventuellement mélange pour le sulfatage des vignes. Cf. midauguée.


Bagnolet: Coiffe avec une large visière, portée par les femmes pour se protéger du soleil lors du travail à l’extérieur. Faite de cretonne avec une armature de rotin ou d’osier fin. (A Vertus on dit la hâlette, titre du journal des “ragraigneux”)

Barbiche: Avoir de la barbiche, se dit d’un enfant qui s’est barbouillé en mangeant, avoir quelque chose autour de la bouche… Le mot barbiche figure dans le dictionnaire du français standard. Il s’agit plus probablement d’un usage familier de ce mot


Bassière: Flaque d’eau. Liquide dans un fond de tonneau


Bètin: Bestiole, drôle d’animal

Boudine: le nombril

être boudiné : avoir des vêtement trop serrés au niveau de la taille.

Bouvreu: Raisin encore vert à la vendange


Brousiner, broussiner: : Une petite pluie fine


Brouillasser, ça brouillasse: Pluie fine


Ça dégaille, dégailler: Au moment du dégel, ça dégaille. Terre boueuse, glissante


Un caillot: Une noix


Catherinette: Coccinelle


Carteler: Dans un chemin éviter de rouler dans des ornières trop profondes, en choisissant de rouler sur un bas côté et le milieu du chemin.


Charbonnée: Morceaux de cochon distribués aux voisins lors de l’abattage


Charculot: Malvenu d’une portée, d’une couvée, le dernier né


Chanlatte: Gouttière


Cochelet: Repas de fête à la fin des vendanges


Coquassier, cocassier ou coquetier: le commerçant qui ramassait dans les fermes des oeufs, des volailles, des lapins et puis les revendait …


Coquemar: Bouilloire sur le coin de la cuisinière


Corasse: Grenouille


Crouni, être crouni: Fatigué, épuisé, fourbu


Cuider, ça cuide, ça décuide: Vendange plus importante que prévue, ou moins importante
(vient sans doute du vieux français “cuider”:croire)


Dedrussir: Enlever des herbes, des plantes en trop pour que la plantation soit moins drue. Desserrer


Ça dégaille, dégailler: Au moment du dégel, ça dégaille. Terre boueuse, glissante


Déloqueter: déshabiller (dialectal ou argotique?)


Derne, darnu, les darnus de mai: Avoir la tête qui tourne, pris de vertige. Être un peu fou.

Drapiot: Couche, lange pour bébé

Empierger (s’): Se prendre les pieds dans quelque chose (Canton de Vaud, Suisse: s’encoubler)


Entrucher (s’): Avaler de travers ( le français standard n’offre pas de mot pour cela)


Escarter, essarter: nettoyer le bois dans la coupe


Epantiau, Epantail : Epouvantail


Fouire, déclichette: La diarrhée


Ferloque: Des objets sans valeurs, des guenilles


Fier: Acide, un vin fier


Gadouille, gadouiller, gadouilleux: Boue liquide terre détrempée, patauger dans la boue


Gouille, gouiller: Flaque d’eau


Gôyer: se salir, salir


Galette: Employé pour: tarte



Galipes: Les vignes


Geindeux: Désigne quelqu’un qui se plaint souvent. “Un bon geindeux vit vieux”


Godine: Génisse, vache


Gougnafier : Personne qui se comporte salement, qui gâche les choses


Hoché: Secoué, ivre. Sur le point de mourir. Il est complètement hoché


Hocher: Faire. Quoi que t’hoches?


Hocques: Souche de vigne, cep sec coupé au moment de la taille


Hordon: Equipe de vendangeurs


Mahonner: Marmonner


Mai: Bouquet de muguet que l’on accroche au premier mai


Maumûr, les maumûrs: Raisins qui ne sont pas mûrs. Le panier de
maumûrs. Les maumûrs sont (étaient) destinés à la rebêche, à la
piquette


Menteries: Mensonges, racontars


Midauguée: Mélange de sulfate de cuivre et de chaux vive pour le
sulfatage des vignes.


Mingrelle: Gros moustique


Mouziner: Bruiner, brouillasser, brousiner. Ca mousine


Moyère: Tas d’échalas dans les vignes


Nareux: Une personne sourcilleuse, difficile, exigeante, sur les
aliments


Nature (vin): vin blanc avant la champagnisation. Vin nature de la
Champagne


Nicasser: Rire bêtement, ricaner


Odé-e, hodé-e: Complètement fatigué-e, épuisé-e


Ourser: Il est entrain d’ourser aux champs. Travailler dans son coin


Papinette: Cuillère en bois avec un long manche pour la cuisine


Passette: Petite passoire


Patasser: Piétiner, marcher sur place


Patichonner: Malaxer maladroitement


Pétériot: Genèvrier. Autrefois attaché sur la façade des cafés, sorte
d’enseigne.


Poireau: Verrue


Queurce: Pierre à affuter


Racoin: Endroit difficile d’accès. “dans tous les coins et les racoins”


Ragrainer: Ramasser les petits morceaux. Ragrainer son assiette, ramasser les miettes sur la table, au fond du plat.


Ratabouiller: Rebouillir le vin


Récoué: Fini, mort. Défleuri

Relavette: Chiffon à laver la vaisselle

A tantôt: À tout à l’heure, à bientôt. À cet après-midi

Taugnée, brossée, avoinée: Des coups. Râclée, volée


Trésalé: Grain trop mûr, ridé

Verder, envoyer verder: projeter, aller vite


Anciennes mesures:


L’arpent
42 ares (environ) ou 8 denrées – Mot d’origine gauloise a donné: arpenter, arpentage, arpenteur. Le
mot arepennem désignait ce qui est devant, l’extrémité d’un champ avant de désigner une surface

2 arpents et demi = un hectare


La denrée


La perche


Le boisseau: 12 litres (matière sèche)


Pour la semaison: six boisseaux l’arpent


Le muid : i8 hl 28


Le demi-muid

La feuillette: 137 litres



https://www.lexilogos.com/champenois_dictionnaire.htm

https://www.buzzfeed.com/fr/bullo/seul-e-s-les-champenois-es-auront-plus-de-10-a-ce-test

https://fresques.ina.fr/panorama-grand-est/fiche-media/GRDEST00170/le-champenois-langue-vivante.html