Citation à méditer
« Le but de la vie est le développement personnel. Parvenir à une parfaite réalisation de sa nature, c’est pour cela que nous sommes tous ici. » Oscar Wilde, écrivain, romancier, dramaturge et poète irlandais

Bourguignon (10110)

Coordonnées48° 07′ 54″ nord, 4° 21′ 35″ est
AltitudeMin. 142 m
Max. 250 m
Superficie16,42 km2

Bourguignon et ses habitants (ça ne s’invente pas !) les bergoignons et bergoignonnes

Bourguignons est une commune française de la Côte des Bar limitrophe de la commune de Bar-sur-Seine, située dans le département de l’Aube dans la région Grand Est. À vol d’oiseau, la commune est située à 14,2 km de Vendeuvre-sur-Barse, à 28,1 km au sud-est de Troyes et à environ 7 km de l’aérodrome de Bar-sur-Seine.

La présence d’habitants à l’époque gallo-romaine est attestée depuis la découverte d’une meule et d’un couteau en fer durant les travaux entre 1878 et 1882 de construction du canal de la Haute-Seine. La commune qui comptait 544 habitants, appelés Berguignons, en 1851 a vu sa population progressivement diminuer pour se stabiliser aux environs de 270 au XXIe siècle.

Parmi les seigneurs il y eut une Hélie de Bourguignons en 1180 qui fit une donation à l’abbaye de Jully-les-Nonnains. Durant la Renaissance, les seigneurs de Bourguignons appartenaient à la famille de Dinteville.

Il existait des moulins banaux et un qui servait à un papetier attesté de 1544 à 1608.

Il est attesté une tour détruite en 1591 pendant les guerres de religion. Elle se situait sur la falaise dite du Calvaire.

En 1596, Marguerite de Dinteville, dame de Polisy fonde l’hôpital du Saint-Esprit. Elle et son époux Joachim de Dinteville dotèrent l’hôpital de toutes leurs terres en Bourguignons et de la vicomté de Foolz, l’établissement doit soigner en priorité les habitants du village et en cas de possibilité ceux d’Auxon, Dinteville, Laubressel, Thennelières, la Vacherie, Spoy et Meurville. L’hôpital recevait des donations de l’Hôpital général de Paris et celui de Bourguignons vendit en 1718 les terres qui lui procuraient des revenus.

En 1789, le village dépendait de l’intendance de Dijon, de la recette et de l’élection de Bar-sur-Seine et du bailliage de Bar-sur-Seine.

En 1837, à l’angle que forme la route principale avec celle menant au hameau de Foolz, se trouvait une ancienne borne (XVIII) qui rappelait la division de la France en provinces : on y lisait d’un côté « Champagne » et de l’autre « Bourgogne ». Le village autrefois fut appelé Bulgundio (IX), Burgungnon (XIII) et enfin Bourguignon (XIV). Les linguistes Albert Dauzat et Gérard Taverdet citent le nom Bulgundio avant 854 et Burgungnuns en 1175. Le toponymiste Ernest Nègre cite Bulgundio en 871, Burgungnuns en 1175, nom qui viendrait du germanique Burgundio « le Burgonde » modernisé avant le XIIe siècle en Bourguignons, c’est-à-dire « Habitants du duché de Bourgogne ».

L’église paroissiale Saint-Valier, datée du xvie siècle, est inscrite à l’inventaire des monuments historiques, de même que plusieurs objets qu’elle renferme. Le Canal de la Haute-Seine est construit sur le territoire entre 1878 et 1882. Ces travaux ont permis la découverte d’une meule et d’un couteau à douille en fer gallo-romains.

Célébrités

  • Blavoyer Arsène (1815 – 1884), député de l`Aube, et son fils Jules Blavoyer, ont habité le hameau de Foolz.
  • Garnier Jean (né à Bourguignons en 1540 – mort en 1607). Bénédictin, docteur à la Sorbonne,
    chapelain et prédicateur du roi Henri IV et enfin évêque de Montpellier.

Ancien moulin à eau de Laurey-Boccard, Lavoir de la Fontaine,

Activités :

Centrale Hydroélectrique, chaudronnerie plastique, serrurerie et soudure.

Bois, Chemins de randonnées pédestres, GR2,

Ancienne voie ferrée Troyes – Chatillon-sur-seine

Ancienne voir ferrée Troyes – Gray

Culture et sport

En mars fête de la Choucroute.

Fête patronale le 1er dimanche de juin

Centre de loisirs pour quads et 4×4

Canoë Kayak

Village vert