La Révolte des Vignerons

Révolte des vignerons

En 1910, dans ses 34 communes viticoles, le Barséquanais compte près de 57 % des vignes du département. Au XIXème siècle, le vignoble aubois est important et florissant mais Un décret du chef de l’Etat du 17 décembre 1908, exclut l’Aube de la Champagne viticole !

En attendant, les Vignerons aubois espèrent continuer de vendre leurs récoltes à la Marne, quand en février 1911, est votée à la Chambre des Députés une loi qui ruine les vignerons aubois qui ne peuvent plus vendre leurs vins à la Marne en vue de leur champagnisation.

Le 29 janvier 1911, a lieu une première manifestation regroupant plus de 1.500 vignerons à Bar-sur-Aube, au cours de laquelle est créée la Fédération des Vignerons de l’Aube. Entre le 23 février et le 3 juillet, la lutte des vignerons est telle, que le vignoble est occupé par la troupe, et que dans cette même année, ont été usés 2 préfets, 2 sous-préfets à Bar-sur-Aube, et 1 capitaine de cavalerie. La population troyenne tout entière, exprime sa solidarité avec les vignerons. Arrivent aussi par trains spéciaux (10 trains supplémentaires bondés), plus de 2.000 Barséquanais.

Cette manifestation est grandiose et constitue le point culminant de la révolte : plus de 20.000 manifestants !! Par la force calme qui s’en dégage, il n’y a aucune violence, aucun acte de sabotage.Toute la presse parisienne en parle le lendemain et reconnaît unanimement la grandeur de cette manifestation. La guerre interrompt les travaux, et ce n’est que le 6 mai 1919, que la loi est votée. Enfin, tout aboutit à la loi du 22 juillet 1927 : toutes les communes viticoles de l’Aube sont réintégrées, ainsi, 71 communes auboises ont droit à l’appellation « Champagne » pour leurs vins. On peut dire que la Révolte de 1911 a été déterminante pour l’avenir du vignoble aubois. Que seraient devenus les coteaux du Barséquanais sans Gaston Cheq et ces milliers de vignerons qui luttèrent avec un courage et une détermination exemplaires, qui créèrent avec l’énergie du désespoir, leur colère contre l’injustice, qui affirmèrent avec vigueur leur volonté d’être Champenois ?

Suivez ce lien pour en savoir plus : Révolte des vignerons de la Champagne en 1911

Ci-après une galerie de cartes postales témoins de ce combat pour leur avenir, celui du Champagne dans l’Aube et assurer l’avenir de leurs petits enfants…

Quelques liens vers des organisateurs événementiels autour de la valorisation et la promotion du Vignoble Champenois, de son patrimoine, de ses vignerons et de son champagne :

 

Cap’C est une association de bénévoles loi 1901 représentant le vignoble champenois de la Côte des Bar (y compris la Haute Marne), Montgueux et Villenauxe la Grande.

Le 19 janvier 2019, elle a notamment organisé la Saint-Vincent de l’ArchiConfrérie des Vignerons de la Champagne à Troyes.