Sommaire (Plan du Site)

Retrouvez plus facilement ce que vous recherchez au moyen de ce plan de site :

Histoire du barséquanais

La route de l’étain, puis celles des étoffes précieuses et des épices rares reliaient la Méditerranée la Grande Bretagne en empruntant la vallée de la Seine. L’importance de cette artère commerciale était déjà bien connue des Celtes puis de romains. C’est pourquoi elle a été peuplée depuis l’Antiquité.

Bar-Sur-Seine est une ville antique. Son passé remonte loin … très loin …. Située dans la vallée de la Seine, et sur un axe à la fois commercial et de transit, les hommes se sont très vite installés pour créer sur les contreforts de la « montagne » de Bar une place forte et stratégique.

Découverte en janvier 1953, la tombe de la Dame de Vix est la sépulture princière la plus prestigieuse de la fin du premier âge du Fer (vers 500 av. J.-C.). Puis à Lavau (près de Troyes 10), l’Inrap a mis au jour, en 2015, une exceptionnelle tombe princière du milieu du Ve siècle avant notre ère. Cette fouille menée à Lavau, dans l’Aube, a permis de mettre au jour un complexe funéraire monumental de la fin du premier âge du Fer (époque du Hallstatt), fin du VIe-début du Ve siècle avant notre ère.

 L’ordre du Temple était un Ordre religieux et militaire international issu de la chevalerie chrétienne du Moyen-Âge. C’est vers 1118 (date conventionnellement retenue ainsi que celle du 13 janvier 1129) que naquit, sous l’impulsion d’Hugues de Payns et Geoffroy de St-Omer, la milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon (en latin : pauperes commilitones Christi Templique Solomonici du nom du temple de Salomon que les croisés avaient assimilé à la mosquée al-Aqsa (bâtie, selon la tradition juive, sur les restes de ce temple).

Elle commence en terre sainte après la prise de Jérusalem par les croisés. Venant l’occident le flot de pèlerins afflue, mais leur sécurité est menacée. Hugues de Payns (né à Payns près de Troyes) vit en Palestine avec un petit groupe d’une dizaine de chevaliers.

En 1910, dans ses 34 communes viticoles, le Barséquanais compte près de 57 % des vignes du département. Au XIXème siècle, le vignoble aubois est important et florissant mais Un décret du chef de l’Etat du 17 décembre 1908, exclut l’Aube de la Champagne viticole ! En attendant, les Vignerons aubois espèrent continuer de vendre leurs récoltes à la Marne, quand en février 1911, est votée à la Chambre des Députés une loi qui ruine les vignerons aubois qui ne peuvent plus vendre leurs vins à la Marne en vue de leur champagnisation.

Rendez-vous avec la nostalgie pour certains, ou la découverte pour d’autres de lieux qui ont souvent bien changé…

Bar-Sur-Seine et la Communauté de Communes

Avec 53 communes pour un peu moins de 20 000 habitants, la Communauté de communes du Barséquanais en Champagne est la seconde intercommunalité du département de l’Aube. 

Ci-après, les communes qui ont déjà fait l’objet d’un article ici.

  1. Balnot-sur-Laignes
  2. Bar-Sur-Seine
  3. Bertignolles
  4. Bourguignon
  5. Briel-Sur-Barse
  6. Buxières-Sur-Arce
  7. Buxeuil
  8. Celles-sur-Ource
  9. Chacenay
  10. Chappes
  11. Chervey
  12. Eguilly-sous-Bois
  13. Essoyes
  14. Foucheres
  15. Fralignes
  16. Gye-sur-Seine
  17. Jully-sur-Sarce
  18. Magnant
  19. Merrey-sur-arce
  20. Mussy-sur-Seine
  21. Poligny
  22. Polisot
  23. Ville-Sur-Arce

BAR-SUR-SEINE la ville

Personnages célèbres

Biographies des plus célèbres :

Biographies de la famille Renoir

Tourisme dans le Champagne barséquanais

Les routes touristiques

Dossier : Tout savoir sur le champagne

Le coin des amateurs de bons vins

Activités culturelles dans le barséquanais

Événements locaux

Météo et promenades

Divers

Contact & Mentions légales